Aphyosemion kouamense Legros, 1999

 

 

Sommaire  
   
Historique Cyprinodontidés sympatriques
Dénominations antérieures Répartition géographique
Première description Caractéristiques des biotopes
Localité typique Description
Données méristiques Maintenance et reproduction
Caryotype Points de pêche

 

HISTORIQUE

Huber (1978) avait signalé la présence au nord du Gabon de deux espèces du sous-genre Chromaphyosemion. L'une, mentionnée sous le nom de A. splendopleure (Meinken, 1930), avait été trouvée aux abords de Libreville, alors que l'autre, attribuée à A. loennbergii (Boulenger, 1903) avait été récoltée "à l'intérieur du pays". Ces deux espèces avaient été observées chez un aquariophile de Libreville, M. Merssemann.

La première espèce a été décrite sous le nom d'A. alpha Huber, 1998.

La forme de l'intérieur du pays ne semble plus avoir été récoltée pendant plusieurs années jusqu'à ce que les killiphiles français Mallet, Buon et Ragot ne la redécouvrent en 1986 sur la route de Kougouleu vers Medouneu près de Nzog Bizeng. Mallet (1987) publie alors pour la première fois une photo d'un mâle juvénile.

Lors d'une précision demandée sur le point de pêche, Serge Mallet (comm. pers., 1988) signale que le biotope est situé "à Nzog Bizeng, piste des Monts de Cristal, juste avant l'embranchement pour le barrage de Kinguélé".

En janvier 1993, Eberl, Cerfontaine et Legros, lors d'un voyage de récolte dans le nord du Gabon, essaient de retrouver cette espèce à Nzog Bizeng mais sans succès. Le même jour, ils redécouvrent l'espèce non loin de là, entre Nzog Bizeng et Engong Kouame dans une petite rivière traversant la route (point de pêche LEC 93/24).

D'autres collectes seront faites dans le même biotope par Passaro et Eberl en juillet 1993 et par Eberl et Blum en février 1994.

En août 1994, Passaro et Eberl découvriront l'espèce dans un autre biotope légèrement plus au nord-est, près de Mvang Ayong (PEG 94/48).

Legros (1995) et Eberl (1996), dans des publications sur le sous-genre Chromaphyosemion, ont donné des renseignements sur l'écologie, la distribution géographique, la coloration et l'élevage.

DENOMINATIONS ANTÉRIEURES

A. loennbergii (Boulenger, 1903) in Huber, 1978

A. splendopleure (Meinken, 1930) in Mallet, 1987

A. species LEC 93/24 in Legros, 1995

A. species n°5 von Engong Kouamé in Eberl, 1996

A. aff. loennbergii in Huber, 1998

PREMIERE DESCRIPTION

Legros, O. 1999. Aphyosemion kouamense n.sp., ein neues Chromaphyosemion (Teleostei: Aplocheilidae) vom Rand der Monts de Cristal im Nordwesten Gabuns. DKG-J. 31(2):32-40, 8 figs., 1 tab.

LOCALITÉ TYPIQUE

Ruisseau traversant la piste de Sam - Medouneu vers Kougouleu à 217 km de Sam. Station située à 2,5 km au nord de Nzog Bizeng (Nzogbinzègue) et à 27,8 km du carrefour de Kougouleu au nord-ouest du Gabon (coordonnées: 0. 25 N, 10. 04 E)

Point de pêche LEC 93/24.
Collecteurs: Legros, Eberl, Cerfontaine 13/01/1993

Données écologiques sur la localité typique

Les systèmes hydrographiques sont ceux de l'Abanga et de l'Avébé,  affluents du fleuve Komo.

Le 13/1/93 à 16h: air 25,9°C; eau 22,4°C; pH 6,3; dH 0; conductivité 30 µS. (Localité typique)

DONNÉES MÉRISTIQUES

D: 10-12

A: 13-14

D/A: +-1 à +2

 

CARYOTYPE

 

CYPRINODONTIDES SYMPATRIQUES

 

LEC 93/24 (terra typica) : A. microphtalmum , E. sexfasciatus s.l., Mormyridae.

 

REPARTITION GEOGRAPHIQUE

Répartition géographique de A. kouamense
Agrandir la carte (nouvelle fenêtre)

Outre la localité typique (codée LEC 93/24), les deux autres stations connues sont localisées près de Nzog Bizeng et au nord-est de Mvang Ayong (codée PEG 94/48). Ces points de pêche sont situés dans un espace restreint autour de Engong Kouame sur la route de Kougouleu à Médouneu. Il n'est pas exclu que cette espèce puisse se trouver au Nord, voire en Guinée Equatoriale et au sud jusqu'au fleuve Komo ou peut-être au delà.


DESCRIPTION DU MALE

Le corps est dominé par deux tonalités fort différentes: la partie antérieure (du museau jusqu'à l'avant de la dorsale) est jaune-orange; la partie postérieure (de l'avant de la dorsale jusqu'à l'insertion de la caudale) est bleu- gris ou vert-gris lumineux.

L’ensemble du corps est parcouru de lignes de points rouges, points rouges présents entre chaque écaille et s'estompant vers l'arrière. Ces lignes de points sont rouges et très marquées sur le dos juste derrière l'œil et derrière la cicatrice. Elles forment un ensemble de 3 à 4 lignes qui disparaissent en partie quand les 3 rangées d'écailles paradorsales brillantes font leur apparition un peu avant l'insertion de la dorsale.

Les taches operculaire et post-operculaire sont peu marquées. Les bandes longitudinales sont noires et souvent visibles.

Caractère partagé uniquement avec A. bitaeniatum: l'anale et la caudale n'ont pas la même couleur de fond. Chez les autres Chromaphyosemion, ces nageoires ont une couleur de fond identique.

L’anale est ponctuée de petits points rouges à son insertion et de quelques flammules dans la partie médiane et vers le bord postérieur. Le fond est jaune-vert. Bande submarginale rouge, bande marginale bleue très fine.

La dorsale est orange avec de nombreuses macules et quelques flammules. La caudale présente le même patron avec une bande submarginale rouge et une très fine marginale bleue. La partie supérieure de la caudale est plus flammulée. La couleur de fond de la dorsale et de la caudale est orange.

Les pelviennes présentent le même patron que l’anale. Pectorales légèrement orangées.

Les nageoires sont courtes par rapport aux autres espèces, ce qui donne au poisson un aspect assez trapu. Les filaments sont courts et orange.

DESCRIPTION DE LA FEMELLE

Elle présente un phénotype facilement séparable des autres espèces.

L'ensemble du corps est rosé et des rangées d'écailles bleu brillantes éclairent la partie postérieure du corps. Le corps est parcouru de nombreuses lignes de points rouges vifs. Ces points rouges sont situés entre chaque écaille et ourlent chacune d'elle sur les côtés droit et gauche formant ainsi plus un dessin de chevron qu'un point.

L’anale est ponctuée de points rouges sur un fond bleu translucide et est flammulée sur la partie antérieure donnant l'apparence d'un bord rouge. La caudale est maculée de points et de flammules rouges tellement denses quelle paraît entièrement de couleur rouge. La dorsale est parsemée de points rouges sur fond bleu.

Les bandes longitudinales sont noires et sont souvent visibles.

MAINTENANCE ET REPRODUCTION

La reproduction de l'espèce semble être difficile chez la plupart des killiphiles. La principale raison est qu'ils l'élèvent dans des eaux de pH neutre ou alcalin comme ils le font pour les autres espèces du sous-genre. Il est désormais connu (Legros, 1995) que cette espèce est plus prolifique - comme les espèces de la répartition sud (A. lugens, A. alpha) - quand on la maintient dans une eau acide (pH 4,5-5,5).

Contrairement à ces dernières qui se reproduisent dans une eau neutre après une génération en aquarium, A. kouamense requiert toujours une eau acide après trois générations. Ce fait a été observé en tout cas pour la population issue de la localité typique.

La souche BDBG 04/24 de Mveng Ayong est moins difficile, mais moins colorée. Les poissons frayent facilement dans la tourbe en bonne quantité.

Pour cette espèce, il est impératif de ne pas manipuler les oeufs, ils sont sensibles aux moisissures. On prélevera donc la tourbe et on la placera dans un petit aquarium dans une eau identique à celle des parents.

Les œufs sont petits et demandent une incubation de 14-21 jours à 21°C. Les jeunes grandissent lentement. A la sexuation (3,5 mois) les poissons grandissent encore plus lentement pour ensuite reprendre une croissance plus rapide. Les jeunes poissons pondent vers 7-8 mois. Le sex ratio est équilibré mais très légèrement en faveur des mâles.

POINTS DE PÊCHE

Nombre d'enregistrements: 9

 
LocalitésLatN/SLongE/OCollecteur
27.8km N.E. Kougouleu (LEC93-24) 0°25 N 10°04 E Legros et al., 1993
27.8km N.E. Kougouleu GEB 94-22 = LEC 93-24 0°28 N 10°07 E Eberl, Blum, 1994
MvangAyong, 102 km S. Edoum (PEG94-48) 0°30 N 10°09 E Passaro& Eberl, 1994
Mveng Ayong, 45 km from Kougouleu to Medouneu, BDBG 2004-24 00°31,0400 N 10°11,1900 E Bogaerts, Debruyn, 2004
Mveng Ayong, Komo Basin, G 02-115 0°30.2' N 10°09.2' E Sonnenberg, 2002
Nzog Bizeng 0° 26' N 10° 04' E Mallet & al,
small brook crossing road L 117, east Nzog Bizog, Komo Basin, G 02-119 0°26.3' N 10°03.5 E Sonnenberg, 2002
some km NE Assong Essala BBS 99-29 N E Bitter, Blum, Sewer, 1999
Village of Mvang Ayong in the Akura stream TDK 97-34 0° 30' N 10° 09' E Tirbak, Derugin, Kleisch, 2007